1° Concours septembre-octobre 2011

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Quelle est la meilleure suite ?

25% 25% 
[ 1 ]
50% 50% 
[ 2 ]
25% 25% 
[ 1 ]
 
Total des votes : 4

1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Lun 5 Sep - 18:29

Bonjour, bonjour chers membres !

Aujourd'hui, en plus d'un nouveau blog, nous inaugurons la section "Concours". Connus par d'anciens membres mais bien vite abandonné, nous faisions des concours-photo. Aujourd'hui, c'est un nouveau concept qui va s'ouvrir. Alors si vous êtes prêts à tenter l'expérience, les consignes sont les suivantes :

Il va falloir vous replonger dans l'univers d'"Une vie qui change" et écrire une fanfiction*.

Imaginez-vous... Jade, Jeff, et les autres, 10 ans après le dernier chapitre de cette histoire :

Spoiler:
Imaginez... Ces quelques lignes écrites par Jade.

La première fois que je l'ai vu, je me souviens mes jambes tremblaient, je n'osais le regarder dans les yeux. Lui était très à l'aise il me souriait. Je me souviens de mon coeur qui loupait quelques battements, mon père devant se racler la gorge pour que j'arrête de le regarder de haut en bas sans prononcer une seule parole. Je me souviens de cette première journée où il m'a prise sous son aile. Il avait ce regard si tendre pour moi à chaque fois. Moi qui disait ne pas croire au coup de foudre, je me suis laissée piégée par son sourire. Il m'a raccompagnée chez moi après les cours en me donnant ce morceau de papier, je ne comprenais pas où il voulait en venir...

Et puis les jours ont passée, nous nous sommes rapprochés, je me sentais revivre avec lui. Malgré le manque de mes amis, il trouvait toujours le moyen de me faire rire. &puis il m'a présentée à Ted. Tout de suite j'ai compris que j'étais devenue comme leur petite soeur qu'ils protégeraient quoi qu'il puisse m'arriver. Je me sentais si bien avec eux. Pourtant mes sentiments devenaient si fort pour Jeff qu'il me devenait indispensable de le sentir à mes côtés. Et puis ce samedi, il m'a invité pour cette ballade, il m'a tout avoué. Je ne savait plus où me mettre. Ses lèvres ont frôlé les miennes.

Il y a eu des moments de tensions, surtout à cause de Joshua. Puis Il y a eu Spartan, son cadeau pour nos un an. Je me souviendrai toujours de la joie que j'ai eu à le revoir ! Il me manquait tant. Mais par malheur, il y a eu l'accident de Mia, j'ai abandonné Spartan, encore une fois, Jeff m'a encouragée ! Il a toujours été là pour moi. Mais un jour, il s'est envolé pour l'Angleterre. Ce fut si dur pour nous deux. Je ne vivais que parmi ses mails. Les mot suq'ils m'écrivaient était mon soleil, ma lune et mes étoiles. Spartan représentait ce lien si fort que j'avais avec mon amoureux. Un jour, quelqu'un sonna à ma porte... Jeff se trouvait là, tranquillement, un large sourire aux lèvres et moi ? Je ne comprenais plus rien. Il était censé être en Angleterre. Mais n'en pouvant plus, il était rentré pour le jour de mon anniversaire. Il m'avais organisé une fête. &c'est aussi ce soir là qu'il m'a demandé en fiançailles. J'ai acceptée... Puis un orage est venu à nouveau nous briser. Cette orage ? Jules. Mon pseudo frère qui en fait ne l'était pas... Fallait-il vraiment qu'il entre dans ma vie ? Il faut croire. Mais encore une fois, l'amour qui nous lie, Jeff et moi, a été plus fort que tout... Quelques temps plus tard... Il me demandait en mariage.

Nous nous marions ! Comment réaliser que Jeff et moi allons nous dire oui pour la vie ? C'est quelque chose de tellement fort que je ne trouve pas les mots... Je l'aime voilà tout. Qui saura nous faire chuter ? Personne. Car notre amour est plus fort que tout !

Il est mon soleil, mon aire, mon oxygène, il est mes sourires, mes larmes, mes humeurs. Il est mon bonheur, ma vie... Il est tout ce dont je rêve... Il est mon premier amour, le dernier aussi ! Jamais personne ne saura l'aimer comme je l'aime...


Jeff &Jade pour l'éternité.

Que sont-ils devenus ? A vous de nous le dire ! Mais avant d'y réfléchir, veuillez lire les quelques règles utiles pour le concours. Une fois fait, préparez-vous à nous émerveiller !

A vos plumes et écrivez un ultime chapitre !



Fin des inscriptions : 28 novembre 2011
Début des votes : 31 novembre 2011


* fanfiction est une fiction écrite par un fan dans laquelle il reprend les éléments (univers et/ou personnages) d'une œuvre qu'il a appréciée.


Pour participer, il te faut envoyer un E-Mail à l'adresse suivante : charlenek.officiel@gmail.com ; avec pour objet le mot participation.

De plus, le gagnant, choisi grâce aux votes des membres, pourra voir son texte apparaître sur le blog !


EDIT :

Voici les textes qui nous ont été envoyé jusqu'à aujourd'hui. Ils ont un peu d'avance, on dira que le Saint-Nicolas est passé plus tôt ! J'espère que vous serez nombreuses à voter pour les trois candidates qui vont vous présenter leurs oeuvres.

1° Evitez de voter pour vous-même, ce serait chouette de jouer le jeu !
2° Pour des raisons techniques, les noms ne seront pas montrés pendant la période "votes", nous découvrirons l'auteur gagnant en même temps que son texte sera publié sur le blog. De plus, votez pour la qualité, le contenu et le style du texte pas pour l'auteur. ^^

J'espère que vous n'avez pas déserté pour toujours ce forum !

VARIANTE 1
Spoiler:

Deux mois plus tard, alors que je suis assise tranquille sur mon lit en train de lire, mon téléphone sonne. Je décroche avec rapidité, persuadée que c’est mon ange qui m’appelle. Et j’ai effectivement raison ; mais sa voix m’inquiète, il n’a pas l’air d’être dans son état normal.

- Jeff, que se passe-t-il ? demande lui-je inquiète.

- Ne t’inquiète pas ma chérie. Je passe te voir dans quelques minutes et je t’explique tout.

- Mon amour, je t’en supplie, dis-le moi maintenant.

- Jade, ma chérie, soit raisonnable. À tout de suite. Je t’aime.

- Je t’aime aussi mon ange.

Alors plus inquiète que je ne l’admets, je lâche le téléphone sur mon lit. Jeff était si étrange au téléphone, que peut-il bien se passer ? J’ai hâte qu’il arrive pour qu’il me raconte tout.



Peut-être que si j’étais moins naïve, je me serais mentalement préparée à l’effroyable nouvelle que m’apportait Jeff, et que j’aurais dû pressentir au ton de sa voix au téléphone.



Lorsque la sonnette retentie, je couru dans les escaliers pour ouvrir à mon Jeff. Habituellement il joue de son pouvoir de séduction dès que j’ouvre la porte. Aujourd’hui non. Toute joyeuse, comme d’habitude je lui saute au cou et l’embrasse passionnément. Comme je souhaite absolument qu’il me dise ce qu’il se passe, je l’entraine à l’étage, dans ma chambre. Je sais que c’est le seul lieu, où, j’ai une chance d’avoir un pouvoir sur lui. Ayant une folle envie de l’embrasser, je m’approche doucement de lui avant de l’embrasser tendrement. À mon grand étonnement, il me repousse gentiment. Lorsqu’il croise mon regard désemparé, il s’explique de son geste.

- Jade, ma chérie, pardonne-moi, mais ce n’est pas pour ça que je suis venu.

- Jeff, c’est pourquoi alors ? demandais-je de plus en plus inquiète.

- Jade, … c’est très grave. Les deux premières fois je ne t’ai rien dit, pour te protéger, parce que je sais que tu es fragile et que ces derniers mois, tu avais déjà beaucoup souffert.

- Jeff ! Qu’est-ce qui se passe ? l’interrompais-je énervée qu’il tourne autours de la chose ainsi sans aller droit au but.

- Jade, je t’emmène à l’hôpital. Me répondit Jeff en m’attrapant pas le bras.

- Mais pourquoi ? C’est Ted, Mia, … Jeff, dis-moi, qui c’est ? insistais-je en montant à côté de lui dans sa voiture.

- … Nouria … Les pompiers l’ont trouvée inconsciente dans sa voiture sur le bord de la route entre chez moi et chez Ted. C’est la troisième fois qu’elle tente de se suicider. Comme les deux autres fois, elle a ingurgité un nombre impensable de médicaments. C’est les policiers qui m’ont prévenu. Comme c’était en pleine campagne, ils ont cherché les maisons les plus près du lieu du drame. Lorsqu’ils m’ont demandé de venir avec eux pour que je leur dise si je connaissais la personne, j’ai tout de suite accepté. Inconsciemment je me doutais que c’était Nouria. Lorsque je suis arrivé, j’ai vu Ted qui arrivait, lui aussi, escorté des deux policiers qui étaient partis vers chez lui. Dans son regard, j’ai lu qu’il pensait comme moi. Lorsque nous avons, en même temps, baissé les yeux vers la voiture en question, nous avons tout de suite reconnu la voiture de Nouria. Les policiers nous ont alors demandé de venir voir dans l’ambulance des pompiers, attesté que c’était bien elle. Ensuite nous sommes repartis chacun de notre côté. Ted est rentré chez lui pour prendre sa voiture et aller en ville, prévenir sa famille. Moi je t’ai appelé pour aller avec toi la voir à hôpital.

Lorsque Jeff fini son récit, nous sommes garés sur le parking de l’hôpital. Je suis sonné de cette histoire. Depuis mon agression, et celle de Nouria, j’avais plus de pitié pour elle, bien que ne l’aimant guère. Jeff partageait mon sentiment, je le savais. Quand nous sommes arrivés à la réception, et que nous avons demandé le numéro de sa chambre, la secrétaire nous a priés de bien vouloir attendre dans le hall quelques instants. Au bout de quelques minutes, nous avons vu arrivé trois policiers.

- Vous êtes Jade et Jeff ? demanda l’un d’entre eux.

- Oui, répondit Jeff voyant que j’étais incapable de répondre, paralysée par la peur.

- Très bien. Nous vous demandons cela car nous avons trouvé une lettre dans la poche de sa veste qui explique son cas. Après l’avoir analysée pour essayer de trouver des indices quand à son acte, nous l’avons transmis à l’équipe médicale qui s’occupe d’elle.

En lisant la lettre, je suis très étonnée. Jeff aussi. Il me glisse à l’oreille de ne pas me sentir coupable, que Nouria va s’en sortir. Elle dit qu’elle est méchante de nature, qu’elle n’arrive pas à être autrement et qu’il vaut mieux qu’elle disparaisse pour éviter de faire du mal à d’autres personnes, comme elle l’a fait à moi et à Jeff. Après la lecture de la lettre, Jeff demande aux policiers, si nous pouvons aller la voir.

- Bien sur. Vous prenez l’ascenseur jusqu’au cinquième étage et vous allez à droite. C’est la dixième chambre sur votre gauche. C’est le numéro 520.

- Merci, dis-je en m’élançant vers l’ascenseur, suivie de mon ange.

Lorsque nous arrivons à la chambre de Nouria, je ressens un pincement dans mon ventre. Jeff me demande si ça va. Je lui réponds que oui et nous entrons. Nouria est allongée sur un lit, branchée de partout. Nous nous asseyons à côté d’elle. Je lui parle doucement, je lui explique qu’on veut qu’elle revienne, qu’elle se batte pour sortir de là, que ce n’est pas de sa faute comme elle le croit. Jeff lui parle aussi quelques minutes puis une infirmière nous demande de sortir. Je reviens la voir avec Jeff à peu près une fois par semaine le premier mois puis tous les quinze jours ensuite.



Un mois plus tard, alors que je me promène dans les rues enneigées avec mon ange, j’aperçois Joshua au loin. Prise d’une crise d’angoisse, je serre plus fort la main. Jeff me regarde et me dit de ne pas m’inquiéter. Malheureusement pour moi, Joshua vient dans notre direction. Il est accompagné. Alors qu’il arrive à notre hauteur, j’ m’engouffre dans un magasin car je n’ai pas envie de le voir. Tout pendant que j’essaye des fringues tout en écoutant attentivement les conseils de mon petit ange, Joshua entre avec la fille qui l’accompagne. Je ne le vois pas immédiatement, au contraire de Jeff qui lui fait tout pour ne pas que je les vois. Alors qu’on fait la queue à la caisse, je les vois enfin. Ils sont dans un rayon, ils s’embrassent. Rassurée de voir qu’il a une copine, je retrouve ma sérénité. D’ailleurs, depuis ce jour, Joshua ne m’embête plus. On se croise et on se parle poliment, comme de vieux amis. Au grand plaisir de mes amis. Toutefois, je reste sur mes gardes.



Une matinée ensoleillée de mars, alors que je me prépare dans ma salle d’eau tranquillement, mon père étant parti travailler depuis longtemps, la sonnette retentie. Aussitôt je me précipite, pensant que c’est Jeff. Erreur, … c’est Ted et Mia qui passent me prévenir que Jeff va venir vers midi pour ne pas que je reste seule toute la journée. Ted, lui se rend au ranch de ses parents pour travailler tandis que Mia va à la librairie où elle a décroché un poste de vendeuse depuis maintenant quelques mois. Aussi, vers 11 heures, lorsque la sonnette retentit une seconde fois, je descends toute joyeuse ouvrir la porte. Erreur à nouveau … Sauf que cette fois-ci, c’est moins drôle : c’est ma mère qui revient me voir. De meilleure humeur que la dernière fois, je la fais entrer et lui fais signe de s’asseoir sur le canapé. Je vais à la cuisine chercher de quoi lui offrir à boire. Elle commence par m’expliquer qu’elle a été très choquée de la façon dont je lui ai parlé la dernière fois, avant de se rendre compte qu’elle avait peut-être, elle aussi tort, dans le sens où, elle n’aurait pas du passer à l’improviste après ces quelques années d’absence totale. J’acquiesce d’un mouvement de tête. Elle poursuit en m’expliquant ce qu’elle a fais depuis que je ne vis plus avec elle. Elle a trouvé un autre boulot plus prenant pour moins sentir mon absence. Elle est désormais assistante de direction dans une entreprise de cosmétiques. Elle prend très à cœur son travail et y passe le plus clair de son temps. Sans compter qu’elle aide de plus en plus sa meilleure amie à son ranch. Vous vous rappelez, celui où j’allais souvent lorsque j’étais chez ma maman, celui où j’ai rencontré mon cher Spartan. C’est alors que je lui demande ce qui l’a empêchée de m’envoyer des cadeaux à noël ou à mes anniversaires, ou tout du moins de m’écrire de temps en temps. D’un regard piteux, elle me répond « rien, si ce n’est le manque de courage ». Tout cela nous amène dans une profonde discussion, si bien que je ne vois pas le temps passer, ni mon cher Jeff.

- Désolé de déranger, … Jade, tu n’avais pas fermé la porte à clé, me dit-il d’un ton accusateur.

- Oups ! Je n’ai pas vu l’heure.

- Pas grave ma chérie, me dit Jeff en m’embrassant, j’ai prévu le déjeuner, me dit-il en me montrant le panier.

- Rassure-moi, mon père n’est pas encore dans le coup ?

- Désolé de t’angoisser la belle, répond Jeff avec son sourire qui me fait tomber à la renverse.

Restés dans l’entrée, nous entrons dans le séjour.

- Maman, je te présente Jeff, mon fiancé.

- Enchanté de faire votre connaissance, répond ma mère étonnée de la beauté de Jeff, bien qu’elle l’ait déjà aperçu l’autre jour.

- De même madame, répond Jeff, à moitié à l’aise.

Il se dirige vers la cuisine pour préparer à manger tandis que je mets la table avec ma mère. Pendant le repas, nous parlons des préparatifs du mariage. Jeff est heureux, il aime parler de cet évènement. Moi, cela me fait parfois un peu peur, mais je suis sure d’au moins une chose : ma mère sera présente, vu l’ardeur qu’elle met à nous aider. Le soir, l’ambiance est plus tendue vu que mon père est rentré du travail. Nous mangeons tous les quatre ensembles. Ensuite je vais chez mon ange, laissant mes parents parler entre eux avant que ma mère ne rentre chez elle.



Mi avril, alors que Jeff et moi venons de finir de préparer les menus pour le mariage, le téléphone de chez Jeff sonne. Il décroche. C’est la mère de Nouria, qui nous prévient qu’elle est réveillée. Mon amoureux la remercie de nous avoir prévenus. Nous décidons d’aller la voir quelques jours plus tard. Elle est encore très faible mais elle est heureuse de nous voir. Elle nous explique que lorsqu’on venait la voir, elle nous entendait mais n’avait pas la force de nous répondre. Quelques semaines plus tard, avec l’aide d’une psychologue, Nouria parvient enfin à comprendre son comportement. Grâce aux questions de la spécialiste, elle se remémore que durant son enfance, elle était elle-même victime de railleries et de méchancetés et que pour se donner la force de surmonter les difficultés que lui dressaient ses camarades, elle s’était juré un jour de se venger. La psy lui explique qu’inconsciemment c’était ça qui la conduisait à être mauvaise, et que maintenant qu’elle le savait, sa vie allait redevenir normale. En effet, dans le courant du mois de mai, alors que le mariage de Jade et Jeff se prépare, Nouria se fait embauchée dans la même librairie que Mia, et les deux jeunes filles s’entendent de mieux en mieux.



Nous sommes le 12 juin, demain c’est le grand jour pour Jade et Jeff. Aujourd’hui, le photographe vient prendre les photos officielles. Mia m’est d’une aide précieuse. Sans elle je serais angoissée. Demain, c’est elle qui me maquille et me coiffe. Depuis une semaine nous faisons des essais au plus grand plaisir de Ted et Jeff. 13 juin, tôt le matin : j’enfile ma robe en soie et dentelle que j’ai choisie avec ma mère et Mia. Cette dernière me coiffe et me maquille avant que nous nous rendions à la mairie puis à l’église pour les cérémonies officielles. Vers 13 heures, nous sortons de l’église : je suis mariée avec mon ange ! Enfin ! Nous nous dirigeons ensuite vers la salle que nous avons louée pour l’occasion, suivis de nos invités. Mes parents semblent même s’entendre à merveille pour le plus beau jour de ma vie. Ils sont en grande discussion avec les parents de Jeff. Ma maman et celle de Jeff ont l’air de se trouver de nombreux points commun, et ça me réjouit. Après un copieux repas choisi avec mon amoureux, chacun discute avec ses voisins de table. Moi je suis avec Jeff (mon ange !), Mia, Ted, et Nouria qui semble aller de mieux en mieux. Joshua et quelques uns de mes amis de mon ancien lycée parlent dans leur coin. Dans la soirée, la danse occupe le temps et l’espace. J’ouvre le bal avec mon ange. Ted et Mia nous rejoignent ainsi que mes parents et ceux de Jeff, avant que presque tous les invités nous rejoignent. Vers 8 heures du matin, je vais enfin me coucher, chez mon ange. Le meilleur jour de ma vie s’est passé de la façon la plus souhaitable possible, donc, je suis heureuse ! vers 11 heures après trois petites heures de sommeil, je me réveille dans les bras de mon chéri.

- Bonjour mon amour …

- Mon ange … lui répond-je avant de l’embrasser passionnément.

- Je t’aime.

- Moi aussi je t’aime, et tu sais quoi ?

- Non ma chérie.

- Je suis tellement fière de m’appeler Jade Fernandez.

On se lève car nous devons passer avec mes parents, mes beaux-parents ainsi que Ted et Mia.



Deux semaines plus tard, je suis en voyage avec mon cher Jeff en Italie. Un soir, alors que mon amour s’allonge sur le lit, je le regarde dans les yeux. À son regard, je devine qu’il sait ce que je vais lui demander. Mais il aime que je le supplie et qu’il ne cédera que lorsque je l’aurais poussé à bout. C’est un petit jeu entre nous. Nous sommes tous les deux allongés sur le lit. Je l’embrasse tendrement.

- Jeff, …

- Oui, ma Jade ?

- Je t’aime.

- Et, me demande-t-il en me chatouillant.

- Jeff, je t’en supplie, arrête de me torturer avec ce regard

- Lequel ? demande-t-il innocent.

- Arrête, tu sais très bien lequel.

- Dans ce cas si j’arrête ça, il faut que je t’embête autrement.

- Pas sur. Jeff, s’il te plait … dis-je alors qu’il commence à me chatouiller.

- Si, si. Dit-il avant de m’embrasser avec une passion indomptable.

Alors que je rêvasse, Jeff se met sur moi et commence à déboutonner mon chemisier. Je souris. Lui aussi.

- C’est tout de même mieux quand c’est moi prend l’initiative.

- Si tu le dis.

Désir, passion, envie, bonheur, plaisir, et beaucoup d’autres sentiments se bousculent dans mon cerveau. Peut-être le fruit de cette si longue attente.



Un mois, plus tard, Jeff, et moi, retrouvons tous nos amis pour célébrer le mariage de Ted et Mia. Lui, porte un magnifique costume marron foncé. Mia, elle, porte la robe que j’ai choisie avec elle et sa mère. Elle est blanche, en satin, avec de la dentelle dans le haut, et une longue traine. Après les cérémonies officielles de la matinée, place au repas et à la fête. En soirée, Ted et Mia ouvrent le bal. Ils sont merveilleusement beaux lorsqu’ils dansent ensemble. Ils sont bientôt rejoints par la plupart des invités. Alors que les premières personnes commencent à partir, vers 5 heures du matin, les jeunes n’ont aucunement envie de stopper la fête. Le lendemain, Mia et moi sommes obligées de faire appel à notre sauveur, le maquillage, pour cacher les traces de fatigue de la veille. Il est en effet très difficile d’être en pleine forme le midi vers 13 heures alors qu’on s’est couché qu’à 8 heures du matin.



Début octobre, lors d’un week-end passé chez Ted et Mia, nous nous demandons comment faire pour rester tous les quatre ensembles, à vie. C’est Ted qui évoque le premier sa solution, qui sera celle retenue immédiatement par tout le monde. L’idée, c’est quoi ? Créer un ranch pour chevaux malades et blessés. Après avoir trouvé un terrain et des financements pour le construire, la construction débute courant novembre. Néanmoins, pour ne pas se retrouver dans la panade si jamais survenais un problème, Mia garde son emploi à mi-temps à la librairie et Jeff son travail (à mi-temps aussi) de commercial pour l’entreprise de mon père. Seuls Ted et moi sommes à temps plein pour le ranch. Début janvier, nous lançons donc des publicités pour accueillir nos premiers pensionnaires vers la fin du mois. Une grande surprise nous attend : nous allons devoir faire dès à présent des choix, car le nombre de candidat est nettement supérieur de celui escompté. N’est-ce pas là le signe d’une future réussite et d’une vie sereine ?

VARIANTE 2

Spoiler:
’était il y a dix ans… Je m’en souviens pourtant si bien ! Le regard de Jeff brillait si fort quand il a dit le « oui » qui marquera nos vies à jamais. Ma robe qui tournoyait lors de notre première danse en tant que mari et femme. Les sourires de Mia et Ted. Les rires de nos familles. Tout est encore là, ancré dans ma mémoire et ce, pour toujours. Je tourne les pages de l’album pleins de souvenirs de nos dix ans de vie commune. Nous étions si jeune ! Mes doigts glissent sur le papier glace qui protège les photographies. Une petite douleur me fait sortir de mes pensées. Je me lève péniblement du canapé, mes yeux se promènent dans la salle de séjour.

Je traîne mon corps endolori jusqu’au téléphone. Je dois appeler Jeff. Il sera heureux d’apprendre que c’est le moment. Maintenant ! Pas dans une heure, ni dans trois… C’est là qu’il doit descendre et se rendre à l’hôpital, il viendra me tenir la main, encore. Je souris.

- Allo ?
- Jeff, mon cœur ?
- Oui ? Quoi ? C’est maintenant ?
- Oui mon amour.
- Je viens te chercher ! Je suis là dans deux minutes !
- Fais attention à toi.

Il décrocha, mais il n’avait qu’à marcher jusqu’à la maison. Nous habitions à deux minutes du ranch où nous avions vécu nos premiers émois. Je le sentais sourire au téléphone. Nous sommes heureux. Une minute plus tard, il était devant la porte, prêt à partir mais essoufflé.

- Dépêches-toi ! cria-t-il à travers l’entrée.

- Je fais ce que je peux ! Si tu crois que c’est facile de courir dans cet état-là, tu te mets le doigt dans l’œil !

Il se mit à rire silencieusement. J’avais bien prévu mon coup, ça c’est sur ! Une fois dans la voiture, il enclencha le contact mais au moment de démarrer, je remarquais qu’il avait un air inquiet mais qu’il n’osait rien dire, je le rassurais tout de suite :

- Ne t’inquiète pas ! Elle est chez Mia.

Ses lèvres s’étirèrent en un large sourire, nous étions prêts à partir pour une nouvelle aventure. Une fois arrivés à l’hôpital, tout se passa très vite ! Je ne sentis que son contact et son amour pour me soutenir. Il n’y avait rien à dire de plus, rien à faire de particulier. Sa présence avait toujours été le plus beau des cadeaux. Il m’était précieux, il était ma vie.

- Poussez madame ! Poussez !

Une douleur… Douce et tendre douleur quand on sait ce qu’elle réserve après ! Le bonheur à l’état brut ! Mes yeux se noyaient dans ceux de Jeff. Je voyais notre amour prendre vie. Puis vient la délivrance…

- C’est un garçon ! Félicitations !

Son petit corps fragile a été posé sur mon corps en sueur et je vois des larmes discrètes couler sur les joues de mon amour.

- Tu es père pour la deuxième fois mon cœur, murmurais-je.

Il ne dit rien. Il appréciait et dégustait le spectacle qui s’offrait à lui. Nous n’avions pas vraiment changé. Les photographies ne sauvegardaient que notre jeunesse qui disparaissait avec le temps, mais notre amour était toujours intact. Certes, nous avons connu des moments de doute, mais nous avions été toujours là l’un pour l’autre. Il m’avait aidé au décès de mon père, il m’avait relevé quand je pensais tomber. Il était mon meilleur ami, le père de mes enfants et mon âme sœur. Une infirmière coupa nos pensées au scalpel :

- Comment allez-vous l’appelez ?

Nous en avions déjà beaucoup parlé et c’est sans y repenser que mon mari affirma :

- Ted.

Les larmes brûlent mes yeux et coulent le long de mes joues. La fatigue m’atteint et je ne suis plus vraiment capable de réfléchir. Je perds peu à peu la notion de réalité et m’enfonce dans un sommeil sans rêve mais réparateur.

Au réveil, Jeff est là et sur ses genoux notre petite fille, Adeline Mia Fernandez. Adeline, ou Ady pour les intimes, me regarde avec ses grandes prunelles chocolats et me sourit du haut de ses 6 ans.

- Alors maman ? J’ai un petit frère ou une petite sœur ?

Je regarde surprise Jeff :

- Tu ne lui as rien dit ? questionnais-je.

Et pour réponse, il secoua la tête. Il m’avait attendu et j’en étais vraiment heureuse. Alors je lui annonçais l’arrivée du petit Ted. Mia, ma meilleure amie, qui était dans la pièce s’effondra en silence. Elle avait tellement changé. Son regard avait perdu de son éclat, son sourire n’avait jamais été sincère depuis le décès de Ted. La marraine de ma fille, ma sœur de cœur me fixait avec un air reconnaissant et attristé. Elle savait que nous avions choisi ce prénom si c’était un garçon, et elle avait donné son accord. En même temps, Ted avait été le meilleur ami de Jeff, son conseiller, son rempart. Elle l’avait compris et n’aurait jamais été contre, mais son regard devenait encore plus sombre quand on parlait de son amour défunt. Ted… Sa mort, son dernier mystère. Mia avait connu pendant deux ans son absence et la solitude, elle était un mur infranchissable, puis à la naissance d’Adeline, elle ne vivait que pour elle. Elle avait repris des couleurs et semblait plus joyeuse. Je me souviendrais toujours des étoiles qui brillaient dans ses yeux et son sourire éclairer ma petite fille quand je lui ai déposé la première fois dans les bras, on lui annonçant que je souhaitais qu’elle soit la marraine de mon trésor. La joie de ce moment lui avait fait remonter la pente et depuis, elle cherchait l’homme qui pourrait lui prendre son cœur blessé et meurtri et le faire battre à nouveau.

Mon regard s’attarda un moment sur elle, et je la vis sourire… Un air heureux et sincère flottait sur son visage. Il y avait plus qu’une journée avec sa filleule et la naissance de mon fils. Jeff avait dû le remarquer puisqu’il posa la question en premier :

- Tu vas bien Mia ?

Et c’est avec un bonheur flagrant et une sorte de résurrection qu’elle nous annonça :

- J’ai enfin rencontré quelqu’un… Jade, Jeff, je crois que je suis amoureuse.

Une infirmière interrompit ce moment de complicité pour m’amener Ted Junior, c’est ainsi, ma famille réunie, que ma meilleure amie raconta ces douces nouvelles qui lui feront probablement retrouver le bonheur ; sa seconde chance…

VARIANTE 3

Spoiler:
08h00
Je me réveille péniblement après cette nuit agitée. Jeff, quant à lui, est déjà au travail. Il faut dire qu'avec Louise, je ne peux pas vraiment me reposer. Notre petite puce fête ses deux ans dans quelques jours. C'est une boule de nerfs, comme son père. Mia passe très souvent voir sa filleule. Depuis que Ted s'en est allé à l'autre bout du monde, je vois ma meilleure amie courir après son ombre. Elle ne se remet pas de leur séparation qui date de cinq ans à présent. Il nous donnait des nouvelles une fois par semaine et demandait régulièrement si Mia avait refait sa vie. Comment veut-il qu'elle refasse sa vie ? Elle se voit plus sans lui, elle est à la limite de la dépression. Heureusement que Louise est là. Je crois que notre fille la maintiens en vie. Aujourd'hui elle a proposé de me la prendre pour la journée car mon vieux Spartan a besoin d'une ballade.
Je descends à la cuisine me faire mon café avant d'aller préparer Louise pour sa journée. Lorsque je m'assois à table, j'aperçois un mot collé sur le frigo. Curieuse, je m'avance et le prend pour le lire. L'écriture est celle de Jeff.
« Bonjour mon amour, ce petit mot pour te dire que je t'aime. (Je suis sûr que tu souris, bien que la suite risque de moins te plaire.) Ted revient. Je ne sais pas comment te l'annoncer autrement. Il revient ce soir dans la maison de ses parents. Je ne sais pas s'il faut le dire à Mia... Je t'appelle ce midi. »
Je me dépêche de déchirer son mot avant que je n'oublie et que Mia tombe dessus. Ted rentre... Mais pour combien de temps ? Et si celà donnait de faux espoirs à mon amie ? En même temps, nous n'avons plus 20 ans. Elle doit refaire sa vie. Elle ne va pas faire sa crise de célibataire à 30 ans quand même ? Les pleurs de ma fille me sortent de mes pensées. Je cours à l'étage et je vais la prendre dans mes bras.
- Maman... pleure Louise.
- Je suis là ma chérie. On va allée prendre le petit-déjeuner et ensuite tu passe la journée avec Marraine. D'accord ? je lui demande en la calmant.
- Wouii. me répond mon enfant.
C'est avec de la joie et surtout beaucoup de rire de sa part que nous allons mangées. Nous n'avons pas le temps de finir que la sonette retentie. Ma fille me regarde avec un grand sourire et me tend les bras pour que je la mette à terre afin de courir vers la porte d'entrée. Je la suis et ouvre la porte à ma meilleure amie qui n'a rien le temps de dire ni de faire si ce n'est de rire à cause de Louise.
- Ma'aaaaine ! Crie Louise.
- Salut ma jolie. Sourit mon amie tout en la prenant dans ses bras.
Je la fait entrer puis lui propose un café pendant que Louise décide de sortir tous ses jouets. Je vais encore passé une heure à tout ranger derrière elle. Du coup, je préfère lui permettre de ne prendre que sa poupée et la poucette.
- Alors, comment tu vas ? demande mon amie.
- La question ne se pose pas. Jeff part tous les matins en me laissant un petit mot et il me laisse toute la journée avec notre fille. Le parfait prince charmant de notre jeunesse est devenu un macho qui pose les pieds sur le canapé quand il rentre. J'en ai marre. Mais je l'aime.
- Oui, mais au moins, il t'aime et il n'est pas à l'autre bout du monde. se plaint mon amie.
- Arrête, vis ta vie maintenant. Tu n'as plus 16 ans, tu dois te remettre de cette rupture. Ted a agis comme un gros nul. Tu mérite tellement mieux.
- L'amour ne se contrôle pas. Mais je crois que tu as raison. Il est temps que je me reprenne en main. J'emmène ta fille au zoo aujourd'hui. Profites en, va t'occuper de ton vieux compagnon d'amour qui nous a joué de sacré tour ces dernières années. dit-elle nostalgique.
Depuis l'accident d'il y a dix ans, Mia avait du mal a apprécié à nouveau la compagnie des chevaux. Elle avait fait beaucoup d'efforts pour Ted, mais elle avait une peur bleue de retomber dans le coma, ou pire, d'y rester pour de bon, cette fois. Après avoir préparer Louise, je la confie à mon amie. Ma fille et sa marraine s'en vont pour me laisser une journée de libre. J'en profiterai donc pour passer du temps avec Spartan. Mon cheval a veilli, mais il est encore en forme pour les randonnées, uniquement. Et puis il représente ce qui nous avait liés Jeff et moi. Depuis la naissance de Louise, mon mari se montrait beaucoup trop distant. Comme s'il regrettait nos moments où nous n'avions pas un enfant à notre charge.
Je monte me changer à l'étage puis m'en vais au ranch des parents à Jeff où mon cheval passe ses journées. Je passe par la cuisine afin de saluer mes beaux-parents puis je vais préparer mon cheval. Il se montre tellement joyeux que j'en oublies directement mes soucis. Je le sangle puis je l'emmène dehors. Il respire à plein poumon comme s'il profitait de cet instant de liberté. Fidèle à lui-même, il me lance un regard provocateur auquel je dois répondre sèchement pour qu'il se calme. Une fois fait, je monte sur son dos et nous voilà partie pour une balle en ce matin ensoleillé. Nous nous promenons deux longues heures puis je rentre à la maison afin d'attendre le coup de fil de Jeff.

12 : 30
Jeff n'a toujours pas appelé. ça n'est pas dans ses habitudes. Agacée, je me couche sur le canapé pour ne pas craquer. Je n'y arrive plus. Entre un mari absent et un enfant qui n'arrête pas de crier et courir partout, je n'ai pas pu prendre soin de moi. Je passe mon temps à m'inquiéter pour les autres. La porte d'entrée s'ouvre et je me lève en sursaut.
- Ma chérie ?
- Jeff ? Que fais-tu ici ?
- Je voulais passer du temps avec toi. Dit-il en souriant. On en a besoin.
- C'est vrai que ça fait longtemps que tu ne fais plus attention à moi. dis-je accusatrice.
- Je sais. Pardonne-moi. Mais j'ai beaucoup de boulot. Je sais que ça ne me pardonne pas. dit-il, honteux.
- Tu as un enfant, maintenant Jeff. Si tu n'es même pas en mesure de t'en occuper, comment veux-tu que Louise puisse se reposer sur nous ?
- Où est-elle d'ailleurs ? Demande-t-il inquiet.
- Mia l'a prise pour la journée. Dis-je sèchement.

Jeff s'approche de moi, voyant que je suis sur le point de craquer. Je lis dans ses yeux la tristesse qu'il a de m'avoir laisser seule pendant de longs instants. Il m'embrasse tendrement en s'excusant. Je me câle dans ses bras et nous décidons de passer la journée à la maison puis d'aller chercher Ted à l'aéroport.

Il est 18h lorsque nous arrivons à l'aéroport. Quelques minutes plus tard, Ted arrive et je ne peux m'empêcher de courir pour lui sauter dans les bras. Il me sert fort et je sens mon t-shirt se mouiller. Ted, en larmes, me demande pardon de s'être enfui, d'avoir fait souffrir ma meilleure amie et d'avoir loupé la naissance de notre fille. Il tape sur l'épaule à Jeff et tous deux se tombe l'un dans les bras de l'autre. Après avoir sécher nos larmes, nous allons tous à la maison où Mia risque bien de passer pour ramener Louise. Je décide donc de lui écrire un sms pour lui dire que Ted est chez nous. C'est affolée qu'elle m'appelle pour me demander si elle a le droit de lui dire bonjour. Chose que Ted accepte.

20h00
La porte s'ouvre en coup de vent et une furie court au salon, sautant dans les bras de Jeff. Je me lève et vais accueillir Mia qui n'est pas dans son assiette. Je remarque alors que les larmes ont coulées. Je l'encourage, puis elle affiche un léger sourire et nous allons au salon. Lorsque nous arrivons, Ted se lève et fuis le regard de notre amie. Gêné, il reporte son attention sur Louise. Sentant la tention, mon mari décide d'aller coucher notre enfant. Je reste quelques instants avec nos deux amis puis je décide de les laisser s'expliquer.

Deux mois plus tard.
Ted a avoué à Mia avoir un enfant en Australie et qu'il compte retourner y vivre avec la mère de ce dernier. Attristée par la nouvelle, elle a décidé de repartir vivre près de sa mère pour ne plus revivre près des endroits où elle a connu Ted. Jeff se montre beaucoup plus attentif avec moi et passe des après-midi entière avec notre fille au ranch familiale. Tout se passe pour le mieux dans notre petit chez nous. Ha et vous ne devinerez jamais... Mes parents sont à nouveaux ensemble depuis un peu plus d'un mois. Ma mère a emménagée chez lui la semaine dernière.

Mon histoire, notre histoire. Tout a commencé un matin lorsqu'il venait me chercher pour aller au lycée. Dix ans plus tard, nous voilà mariés avec un enfant plus qu'extraordinaire et des métiers qui nous plaisent. Que demandet de mieux ?


Dernière édition par Sarah A. Swan le Lun 28 Nov - 18:53, édité 2 fois

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Charlene Laila K. le Dim 16 Oct - 22:28

Aucune participation ? Sad


_________________________________________________



« Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
Proverbe russe

avatar
Charlene Laila K.
Administrateur
Administrateur

Messages : 1743
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Suisse

http://charlenek-officiel.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  luciegirls le Lun 17 Oct - 7:16

Désolée je suis très occupée en ce moment.
je voulais participer mais j'avais cru comprendre que c'était trop tard. (j'avais sans doute mal compris)
si c'est possible je le ferai pendant les vacances de la Toussaint (fin octobre).

ps : j'avais commencé à relire l'histoire exprès pour ça mais pas eu le temps de finir, trop de boulot en prépa. :/
peut-être que tout le monde était très occupé d'ou le manque de participation. si tu refais ça à un moment où l'on est en vacances, il y aura peut-être de personnes à participer car il faut se replonger dans l'histoire et c'est long (surtout quand ça fait un moment qu'on l'a lue)


avatar
luciegirls
Indécollable
Indécollable

Messages : 312
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Lun 17 Oct - 17:20

C'est pas faux !

Je pense que repousser les dates d'inscription de ce premier concours pourrait être plus intéressant peut-être ! Mais faut voir ça avec l'admin aussi ! ^^

Bon, il faut dire que beaucoup de membres, une fois les textes lus, ont disparu ! ... Sympa les copains ! -.-'' J'espère que ce forum renaîtra de ses cendres grâce aux membres qui, comme toi, revienne régulièrement ! ^^

Et s'il faut, je m'inscris au concours ! Et j'y participe !

Et allez, il y avait beaucoup de passionnés d'écriture, amusez-vous... Épatez-nous ! ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Charlene Laila K. le Lun 17 Oct - 18:29

Tu as voix libre. Tu es chef des concours. Tu peux même y participer ça encouragera les autre peut être Smile


_________________________________________________



« Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
Proverbe russe

avatar
Charlene Laila K.
Administrateur
Administrateur

Messages : 1743
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Suisse

http://charlenek-officiel.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  luciegirls le Lun 31 Oct - 15:23

j'a envoyé mon texte cette semaine comme promis, et j'espère qu'il y en aura d'autres.
avatar
luciegirls
Indécollable
Indécollable

Messages : 312
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Charlene Laila K. le Lun 31 Oct - 17:09

Lu.
Merci de ta participation


_________________________________________________



« Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
Proverbe russe

avatar
Charlene Laila K.
Administrateur
Administrateur

Messages : 1743
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Suisse

http://charlenek-officiel.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Lun 31 Oct - 17:15

Merci de ta participation ! =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Mer 2 Nov - 13:04

Ok... Je fais un double post et c'est nul pour une modo... Mais pourquoi le fais-je ? Tout simplement pour que vous voyez le nouveau message, chères membres, afin de, vous aussi, relever le défi !

La date d'inscription a été modifiée, vous avez jusqu'au 28 novembre pour nous envoyer votre participation !

Je vous fait part, également, que nous avons déjà reçu 3 textes. Et ils sont simplement magnifiques, drôles, parfois tristes, de temps en temps un peu décalée, un peu rien à voir, ou parfois la dernière partie de l'un ressemble à la dernière partie de l'autre. Je suis impatiente de vous les faire découvrir et recevoir vos votes !

Le texte gagnant aura sa place sur le blog de CharleneLK officiel. Alors, pourquoi ne pas participer ? Secouez vos méninges, histoire qu'on puisse lire ! C'est le moment d'être créatives mesdemoiselles !!! =)

Gros bisous à vous toutes !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Charlene Laila K. le Mer 2 Nov - 16:07

Merci Sarah Smile

C'est vrai que les trois textes sont super chouette Smile


_________________________________________________



« Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
Proverbe russe

avatar
Charlene Laila K.
Administrateur
Administrateur

Messages : 1743
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Suisse

http://charlenek-officiel.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Mer 16 Nov - 20:03

Dans une dizaine de jours, l'inscription sera terminée ! Je suis impatiente de vous montrer les participations ! J'espère que vous participerez aux votes !!! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Lun 28 Nov - 18:54

Les participations ont été mises en ligne ! Votez ! Votez ! Et que la meilleure gagne !!! =)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  luciegirls le Lun 28 Nov - 19:11

Les trois textes sont magnifiques, il est très difficile de choisir pour lequel voter.
avatar
luciegirls
Indécollable
Indécollable

Messages : 312
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Lun 28 Nov - 19:30

Hiii je comprends tout à fait !!! Ho yeah !! Un membre qui va voter !!! C'est trop cool ! ... J'espère que le vainqueur aura plus que : un vote ! XD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  luciegirls le Lun 28 Nov - 20:31

Sarah A. Swan a écrit:Hiii je comprends tout à fait !!! Ho yeah !! Un membre qui va voter !!! C'est trop cool ! ... J'espère que le vainqueur aura plus que : un vote ! XD
Effectivement ça serait mieux ! XD
mais j'espère aussi que chaque texte aura au moins un vote ...
avatar
luciegirls
Indécollable
Indécollable

Messages : 312
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Charlene Laila K. le Lun 28 Nov - 20:33

Les trois textes méritent tous un vote =)


_________________________________________________



« Tomber est permis ; se relever est ordonné. »
Proverbe russe

avatar
Charlene Laila K.
Administrateur
Administrateur

Messages : 1743
Date d'inscription : 28/06/2010
Age : 28
Localisation : Suisse

http://charlenek-officiel.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Mar 29 Nov - 17:47

C'est vrai, ils méritent tout un vote, voire même plus ! Donc, ce serait bien que les membres votent à foison ! Histoire qu'on aille un chiffrage tendu, un peu de suspens quoi ! xD

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  luciegirls le Jeu 26 Jan - 14:19

personne ne vote :/
avatar
luciegirls
Indécollable
Indécollable

Messages : 312
Date d'inscription : 16/10/2010
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Jeu 26 Jan - 17:30

Non mais attendons, peut-être que certains reviendront voter ! Courage les participantes !

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Ven 27 Jan - 1:38

J'ai lu les extraits. Saa,Chaa : ya un endroit pour faire les critiques ? Je n'ai pas de préférence sur les 3 textes présentés. Mais s'il faut voter, je le ferai et dirai lequel est le "mieux".

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Ven 27 Jan - 21:16

Pour les critiques c'est ici même ! ^^ Tu peux dire ce que tu veux, et le vote c'est tout en haut (enfin je pense que tu as vu) ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Ven 27 Jan - 21:26

Oula ^^ mais si je dois faire une véritable critique sur les 3 textes, ça va être hyper long !

Bon... Je réserve mes critiques à Chaa, puisqu'elle censée être écrivain. Je vais mettre mon vote.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Ven 27 Jan - 21:32

Tu veux dire pour ces textes et pas pour les trois personnes qui ont participé ?


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Ven 27 Jan - 21:34

Oui, pour ces 3 textes ! Je ne sais pas qui les a écris, donc ^^

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Invité le Ven 27 Jan - 21:37

C'est justement le but... Aucun favoritisme par rapport à leurs pseudos et connaissances mais pour leurs talents !

Donc, puisque tu as un bon niveau, que tu as travaillé avec des pros, tu pourrais leur laisser un petit avis professionnel sur leurs textes. Histoire de voir qui a l'écriture dans le sang Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: 1° Concours septembre-octobre 2011

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum